Orelsan – Rap De Résurrection

[Orelsan:]
Yeah, j’aime quand y’a des putains d’chattes dans l’club, qu’elles soient blacks, blanches, beures
Whisky-Coca dans l’sang, et j’baise tout c’qui possède un battement d’cœur
Battle, quand il en reste un seul appelle-moi “Highlander”
C’est Bruce Harper face à Mark Landers
Obsédé, habitué aux coups de CP depuis qu’j’suis au CP
T’as pas une tête vénère, c’est ta do-rag qu’est beaucoup trop serrée
Donc arrête ton char, tu rappes trop mal et t’as pris la grosse tête
T’aurais du faire du son au lieu d’faire les cros-ma sur ta pochette
On sort de l’ombre, cartonne avec des tonnes de on-s’
J’viens tout péter dans les bacs, j’crois qu’j’vais sortir mon album le 11
J’veux l’or, l’argent, l’bronze, j’vous laisse le quatrième
C’est pour Omar, Farouk, Guillaume et Gabriel
Prends chacun d’mes textes comme une insulte envers toute ta famille
Et dis-toi bien qu’j’pense à ta femme pendant qu’j’fourre ta gamine
J’envoie ton groupe à l’asile, j’coupe ton shit à la paraffine
Nettoie mes coups durs à la tise guéris mes bitures à l’Advil

Si un DJ nous passe pas en boîte, c’est qu’il a les deux bras dans l’plâtre
J’viens tout péter dans les bacs, regarde les CD sauter du rayon
Si une radio nous passe pas en boucle, c’est qu’la playlist part en couille
T’inquiète pas pour le futur, on assure la succession
Si la salle de concert est vide c’est qu’personne habite dans cette ville
O.R.E.L., Chil-P, Rap de Résurrection
Une meuf qui veut pas que j’la baise est lesbienne
Et si jamais t’as quelques bonnes phases qui traînent, c’est parce que c’est les miennes

J’rêve d’une pute qui pose dans maximal, qui fait du mannequinat, que j’lui fasse maxi-mal
Une cannibale qui pourrait mettre un cheval entre ses amygdales
Si tu veux t’mesurer, n’oublie pas d’apporter ta carte vitale
Si tu comptes me recruter, va falloir piocher dans ton capital
J’monte la barre à chaque freestyle pendant qu’tu bloques sous Marie-Jeanne
J’pratique la boxe de l’homme-saoûl comme Jackie Chan
J’te casse le bras en match amical, en renégat
Capable de jouer la finale ou d’finir relégable
Un œil en Sharingan, le deuxième un cyclope
Et j’viens cracher la mer d’feu sur les putes nègres comme Roi Heenok
Pas d’chance pour ceux qui veulent du sample à la Pete Rock
J’suis pas hip-hop, j’attends l’coup d’feu qui m’fera sortir des starting-blocks
J’attends l’coup d’feu qui m’enverra dans un sac Ziploc
J’avance coûte que coûte quitte à goumer les pétasses qui m’bloquent
Un peu d’Vodka-Smirnoff et j’crache dans McIntosh
J’viens tout péter dans les bacs, bientôt dans les Fnac à prix choc

Si un DJ nous passe pas en boîte, c’est qu’il a les deux bras dans l’plâtre
J’viens tout péter dans les bacs, regarde les CD sauter du rayon
Si une radio nous passe pas en boucle, c’est qu’la playlist part en couille
T’inquiète pas pour le futur, on assure la succession
Si la salle de concert est vide c’est qu’personne habite dans cette ville
O.R.E.L., Chil-P, Rap de Résurrection
Une meuf qui veut pas que j’la baise est lesbienne
Et si jamais t’as quelques bonnes phases qui traînent, c’est parce que c’est les miennes

[Chil-P:]
Même sans tes putains d’assises, le son plaidera coupable, restera assis
Du lundi au jeudi, pour moi le rap est un jeu dit
Man, ne cherche pas d’où provient l’éclat d’mes lyrics illégales
Crie “Yeah !” man et lève les poings d’ton fils et celui d’ta femme
Mais où est l’drame ? Assassine avec un micro
Joue pas l’chaud ça va finir avec des garrots, des blessés
M.C. il faut que ça saigne on donne dans l’excès
Et si j’t’assassine ta mort sera brève, mon son t’l’enseigne
Quand j’tire tout l’monde court, mes lyrics sont des douilles
Fais pas l’bonhomme alors que quand t’écoutes mon son je sais qu’tu mouilles
Si t’es serein, fais le savoir, c’est que mon son fait jouir ta sœur hein !
Skread à la prod’, on marche en soum-soum tout comme l’escouade
Moi je veux que ca Jump Op, si j’suis hardcore ca reste du Hip-Hop
C’est pas la peine d’me pépon mes lyrics sont des douilles d’un pepom
Trop lourd est mon son et en 2-4-6 négro t’en peux plus
Mon rap représente Épinay-sur-Seine, et même un peu plus

Updated: 27 February 2018 — 18:29

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *