Jul – Le Ghetto

J’rappe le ghetto, j’rap le ghetto [x8]

Tu peux m’croiser en roue arrière, il veulent me niquer ma carrière
J’vais péter les barrières, tu m’a déçu t’étais mon gars hier

Tu peux m’croiser en roue arrière, il veulent me niquer ma carrière
J’vais péter les barrières, tu m’a déçu t’étais mon gars hier

J’suis debout, ouais man toujours mes couilles dans le caleçon bro
L’alcool c’pas de l’eau j’retiens la leçon, wouh
J’vais leur faire mal ça va être puissant
Sur grand père même la shmit elle va bouger son boule
Ils veulent du rap j’en donne
Ils veulent des motos qui s’lèvent dans les clip
Ils veulent du son en tonnes
Ils veulent du shit, des couteaux, des téléphones
Alors ça envoie l’parachute en taule
Vroum-vroum là c’est JuL qu’est passé
J’suis toujours là c’parle de moi au passé
Besoin d’me détendre, de me faire masser
Y’a ceux qu’ont pas un qui font ceux qu’ont brassés
Tu veux faire l’gros poisson? T’as bu la tasse
Ratatata t’es le sang de la veine mais fais gaffe à ta tass’
Si y’a pas d’espèces, un jour ou l’autre elle s’casse
Sont pleins de messes basse, là j’m’étouffe j’ai besoin d’espace
J’rap depuis 12 piges donc vas-y laisse place
Big up aux tieks gros oublie pas la pente gros freestyle à la place
Les couilles pleines ça cherche Pocahontas
Pourquoi on stress, une moto on trace
On t’calcule pas et toi t’as la haine
T’inquiète j’sais qu’on t’blesse
J’voulais dire un truc mais j’ai pas le mot clef
L’impression qu’sur moi j’ai une épée d’Damoclès
Ils sont à l’affût de ma vie et même celle de mon cleb’s
Oubliez moi j’ai mis Vodka dans l’Schweppes
Y’a rien à faire on écrit ou pas?
On s’met Léwé ou pas? J’vois qu’tu bla-bla-bla
On fait un tête ou pas?
L’Tmax passe et tout l’monde est tout pâle
Ils s’tuent entre eux comme Biggie et Tupac
Tu mens j’en doute pas
Parce qu’à tes yeux j’vois quand t’es coupable
On m’a dis fait du mal tu l’paieras
On m’a dit à Paname c’est chaud comme tu paieras
Laisse les tous jamais on te lacheras
On dansera sur ton son même quand il pleuvra
J’suis en feu sur le couz
On m’dis t’inquiète si y’a embrouille j’sors le.12
Deux, trois chatte, et ils reculent tous
Ambitieux, j’touche toute la terre
Enervé j’fais des pompes par terre
Parano j’fais pas confiance au facteur
J’ai pris un dos d’Âne fort, j’ai niqué l’carter
Les p’tits pètent ton appart’ en moins d’un quart d’heure
Ils s’en foutent des caméras y’a toujours des carter
Et quart d’or de volé, charbonneurs et braqueurs
De les réprésenter ça me tiens à coeur
Combien d’nuits j’ai passé dehors?
A voir des potes s’insulter les morts
Ca s’accuse sans avoir d’éléments
Soirée finie au bord de l’émeute
Les flics te claquent, te plaquent, te menottes
Et qui t’as dis que j’suis pas comme un autre
Tu déçois ta femme te parles comme un Âne
Montre y un peux qui c’est l’homme
J’ai un gros joint d’herbe goût Fraise-Banane
Juste besoin d’air, elle m’harcèle ta dame
Et faut qu’on monte ta dame, parce qu’ici ça dort
Toujours pas d’Instagram j’vous vois d’loin comme le Mirador

Tu peux m’croiser en roue arrière, il veulent me niquer ma carrière
J’vais péter les barrières, tu m’a déçu t’étais mon gars hier

Tu peux m’croiser en roue arrière, il veulent me niquer ma carrière
J’vais péter les barrières, tu m’a déçu t’étais mon gars hier

J’rappe le ghetto, j’rap le ghetto [x8]

Tu peux m’croiser en roue arrière, il veulent me niquer ma carrière
J’vais péter les barrières, tu m’a déçu t’étais mon gars hier

Tu peux m’croiser en roue arrière, il veulent me niquer ma carrière
J’vais péter les barrières, tu m’a déçu t’étais mon gars hier

Updated: 31 December 2017 — 08:14

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *